Les bons à savoir avant une expatriation dans les îles de l’Océan indien

Changer de pays et vivre ailleurs requiert de mûres réflexions. Ce n’est pas un choix comme celui d’un parfum de glace. Avant de se lancer, il vaut mieux savoir les risques potentiels auxquels on peut se présenter et les avantages qui peuvent s’offrirent à nous.

Quels sont les avantages que réservent ces îles pour les nouveaux venus ?
Quand on parle des îles de l’Océan indien, la première chose qui vient à l’esprit, c’est le climat tropical. C’est souvent ce que recherchent les gens venant des pays trop chauds ou trop froids à leur goût. Mais il y a aussi les vues extraordinaires qu’elles offrent, leur coucher de soleil magnifique : la vie au soleil tout simplement. Par railleurs, ces îles ont déjà mis au point de nombreux projets incitant encore et encore les étrangers à y habiter. Ce sont les lois sur l’immobilier. Ils ont le choix entre Madagascar, Mayotte avec sa loi SCELLIER, La Réunion avec la loi PINEL/DUFLOT, ou encore Maurice, Seychelles, Comores… Tout ou presque ces îles dans l’Océan Indien proposent des réductions sur les impôts immobiliers. Il ne reste plus qu’à faire le choix selon les besoins, les exigences, et le pouvoir d’achat de chacun.

Qu’en est-il des méfaits probables lors de ces migrations ? Et comment les éviter ?
En général, il n’y a souvent aucun problème pour les étrangers qui décident de tenter le coup. Mais, les risques ne sont pas pour autant à négliger. Il faut toujours être vigilant sur tout ce qu’on projet de faire dans ces pays. Parfois, il se pourrait qu’on achète ou qu’on loue une maison qui n’est pas en état d’être habitée. C’est le principal problème qui pourrait se produire dans ces cas. Pour ce faire, le sujet doit connaitre le propriétaire, prendre ses contacts ; mais surtout, il est indispensable de faire des visites pour constater par soi-même l’état des lieux et les équipements qui vont avec.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.